L’Histoire de l’Hôtel Lugano

Dès le début des années 1900, Giuseppe Berti et sa femme Antonia gèrent une petite boutique pour pêcheurs sur le port de Cattolica. Mina, leur fille aînée, épouse Leardo Leardini en 1940. Ensemble, ils donneront la vie à bien trois générations d’hôteliers: Mina transmettra à ses fils, Giuseppe et Francesco, l’art de l’hospitalité, qui le transmettront à leur tour à leurs enfants et à leurs petits-enfants en le préservant et en l’améliorant.

En 1956, au prix de gros sacrifices, Mina, son frère Agostino et leur mère Antonia décident d’ouvrir un hôtel. Ils désirent lui donner un nom qui exprime parfaitement tant le désir de se soulever des douleurs de la guerre que leur plaisir de garantir à leurs hôtes un lieu “neutre”, auprès duquel ils puissent trouver confort et sérénité. A l’époque, le lien mental avec la Suisse, pays qui était resté neutre en temps de guerre, était inévitable: l’Hôtel Lugano ouvre ainsi ses portes. Entre-temps, le petit village de pêcheurs de Cattolica commence à se transformer en une célèbre station de vacances romagnole.

En 1968, Francesco, fils cadet de Mina et de Leardo, prend la direction de l’Hôtel Lugano et en assurera la gestion presque jusqu’à nos jours, aidé quelques années par son cousin Giuseppe Berti.

Les enfants et les petits-enfants de Mina et de Leardo n’ont jamais abandonné la philosophie qui, dès le début, a caractérisé l’activité: offrir à l’hôte, selon la meilleure tradition romagnole, un accueil spontané et simple, mais toujours sous le signe de la courtoisie, de la bonne cuisine et du divertissement. Les familles Leardini-Iacubino, qui s’occupent aujourd’hui de l’hôtel, restent fidèles à ces principes fondamentaux.